Skip to content

Evaluation du bien-être des nourrissons

novembre 13, 2011

   Alors que les nourrissons sont les plus vulnérables parmi  nos clients notre analyse professionnelle et nos     observations devraient en principe être les plus fines possibles pour cette tranche d’âge.

Or fait est de constater que plus un enfant est jeune, plus les professionnels ont de l’empathie pour les parents. (Pour la plupart du temps les professionnels s’indignent davantage devant une mesure de placement judiciaire d’un enfant en bas âge que devant une telle mesure prise à l’égard d’un adolescent. En effet nombreux sont les professionnels qui partent du principe que les parents sont toujours ceux qui arrivent le mieux à s’occuper de leur enfant. Si ceci est un voeu pieux il ne correspond pas toujours à la réalité. Toutefois ces mêmes professionnels qui s’indignent, s’indigneraient probablement encore davantage si quelque chose arriverait à l’enfant) )

La négligence des besoins primaires d’un nourrisson peut rapidement dégénérer à un danger vital.

La négligence des besoins affectifs peut avoir des répercussions importantes sur le style d’attachement et sur le développement physique et psychique ultérieur.

La maltraitance physique peut devenir mortelle pour un nourrisson (traumatismes crâniens).

S’il est déjà difficile d’évoluer la situation à risque d’un enfant qui a déjà acquis le langage et qui peut vous décrire son vécu, l’évaluation d’un enfant qui ne peut s’exprimer verbalement devient encore plus difficile. A cet effet nous devons recourir à d’autres méthodes d’évaluation lorsque nous nous trouvons face à un nourrisson:

  1. Nous devons observer l’interaction mère-enfant  avec des critères précis
  2. Nous devons connaître les différents stades de développement de l’enfant afin d’être attentif à l’égard de troubles du développement. Indicateur princeps d’un mal-être de l’enfant.
  3. Nous devons avoir des connaissance sur l’attachement de l’enfant et les facteurs à observer pour avoir des informations sur cet attachement
  4. Nous devons pouvoir anticiper d’éventuels dangers pour la sécurité d’un enfant.

Les entretiens avec des parents d’un nourrisson se jouent sur plusieurs niveaux:

  1. Observer les interactions
  2. Parler avec les parents
  3. Ecouter ce que les paroles des parents nous disent sur leur relation à leur enfant
  4. Prendre des notes
  5. Déceler les facteurs de stress pour les parents qui risquent à provoquer une non-disponibilité des parents
  6. Voir les lacunes des sécurité (escalier pas sécurisé, température trop élevée dans la chambre, fenêtres ou portes cassées avec des débris pendant, chaudière à carbon près du lit du nourrisson, matelas du lit d’appoint trop haut de sorte que l’enfant en bas âge peut se hisser et tomber du lit, pampers à côté de la table de lange, très grands nounours dans le lit de l’enfant, animaux (chien de combat, serpents constricteurs, lézards aux queues tranchantes…).

L’évaluation du bien-être d’un nourrisson nécessite donc une attention et un savoir faire particulier et ciblé.

Il ne suffit pas de voir que la mère donne un bisou à son enfant pour pouvoir conclure qu’elle répond aux besoins de son enfant.

(Au cas où vous souhaitez avoir une grille d’évaluation des acquis développementaux de l’enfant, consulter notre rubrique outils d’évaluation /Test de Denver)

From → Evaluation?

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s