Skip to content

Le rôle de l’intervenant en face d’un soupçon d’abus sexuel

novembre 17, 2011

Un des sujets critiques en protection de l’enfance est la question des abus sexuels. Ce qui est primordial à savoir dans de telles situations est qu’il n’est pas dans l’intérêt de l’enfant si l’intervenant essaie d’avoir des informations.

En effet dans les situations où vous avez un soupçon d’abus sexuel il n’y a qu’une seule chose à faire: Soit vous contactez la police judiciaire vous-même, soit vous arrivez à motiver un des parents (bien évidemment pas celui qui risque d’être l’agresseur) à emmener l’enfant chez les experts en la matière, à savoir la section protection des mineurs de la police judiciaire.

Si vous commencez à poser des questions à l’enfant, vous risquez à contaminer le discours de l’enfant et vous risquez à ce que plus tard, lors d’un éventuel procès pénal, le discours de l’enfant n’est plus considéré comme valable vu que vous lui avez posé des questions suggestives!!!!

Comme vous n’êtes ni experts avec un mandat judiciaire précis et clair, ni membre de la police judiciaire, qui eux disposent du matériel d’enregistrement et de la formation nécessaire et reconnue, vous ne pouvez que créer des dégâts.

Et puis pour l’enfant, il s’agit toujours d’une rétraumatisation si il/elle doit répéter son vécu difficile devant d’innombrables professionnels qui lui sont inconnus.

From → Abus sexuel

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s