Skip to content

Enfants en danger, professionnels en souffrance.

décembre 26, 2011

                                                        Plus on connaît le secteur social, plus on se rend compte des dysfonctionnements dans les différentes institutions. Ce livre, écrit par une assistante sociale et une psychiatre, nous permet de mieux comprendre l’usure des professionnels du domaine de la protection de l’enfance et les conséquences de telles usures. Les auteurs attirent également l’attention sur les risques d’un implication trop proche des professionnels: « Le rythme de la maternité se compte en heures et en jours,alors que celui des services sociaux, services judiciaires se compte en mois et années…. » (p.27)

« Dans une situation donnée il faut souvent beaucoup de temps aux professionnels qui sont proches des parents pour accepter la défaillance parentale et se représenter les violences, abus ou négligences, qu’ils font subir à leurs enfants…..Au fil des années, avec l’expérience et les formations, les professionnels deviennent plus sensibles à la détresse des enfants… » (p.27)

« Une illusion largement répandue est que par une intervention précoce (et si possible purement éducative et sociale), nous pourrions faire de tout adulte, quelles que soient ses difficultés psychologiques, un parent capable de répondre au quotidien aux besoins de son enfant. C’est vrai pour certains parents, mais pas pour tous, en particulier pas pour ceux dont nous parlons ici et qui par rapport aux exigences du développement d’un nourrisson, évoluent trop lentement, voire pas du tout. »(p.30)

Vu de ce qui précède ce livre nous semble d’une actualité particulièrement frappante pour la situation actuelle au Luxembourg où un grand nombre de professionnels, qui d’ailleurs n’ont jamais travaillé dans le domaine de la protection de l’enfance, affirment qu’il faut absolument déjudiciariser les situations et donner plus de droits aux parents.

Martine Lamour et Marceline Gabel soulignent que souvent les professionnels sont trop pris dans la problématique apparente des familles carencées, se focalisent sur les problèmes psycho-socioaux et ne se rendent pas compte que les véritables problèmes se jouent au niveau de la parentalité.  Même si ces personnes progressent en tant qu’adultes ils ne progressent pas forcément au niveau de leur parentalité.

La lecture de ce livre nécessite beaucoup de concentration, je le déconseille fortement comme lecture de plage. De temps en temps la lecture est lourde, or la lecture de ce livre devrait être obligatoire pour tous ceux qui travaillaient dans le domaine de la protection de l’enfance ou tous ceux et celles qui se sont auto-déclarés experts dans la matière.

« Enfants en danger, professionnels en souffrance. » Martine Lamour, Marceline Gabel, éditions eres, 2011, Toulouse.

 

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s